Cessez de donner des excuses, pour justifier votre condition!

 Accomplir sa destinee
A l’heure du souper, il envoya son serviteur dire aux conviés : Venez, car tout est déjà prêt. Mais tous unanimement se mirent à s’excuser (Luc 14.17-18)
 
La plupart des gens ont toujours une bonne raison pour justifier ce qu’ils sont aujourd’hui. Souvent, ils affirment que ce n’est pas leur faute et trouvent continuellement une personne à blâmer. 

Pourquoi votre condition est-elle ce qu’elle est aujourd’hui ? Comment se fait-il que vous ne soyez pas la personne que vous devriez être, et que vous ne fassiez pas non plus ce à quoi Dieu vous appelle ?  A cette question, la plupart des gens répondent par une excuse : « Ce n’est pas ma faute ». 

Lorsque vous blâmez autrui pour votre condition actuelle, vous sous-entendez que vous n’êtes plus responsable de votre vie. Cela signifie que vous avez confié les rênes de votre destinée à quelqu’un d’autre. Certes, il est probable que la situation où vous vous trouvez ait été provoquée par une personne ou un évènement douloureux, mais en rendant responsables ceux qui vous ont fait du tort, vous laissez entendre qu’ils ont le pouvoir de piloter votre vie, à distance. Il leur suffit de parler ou d’agir d’une certaine manière pour que vous perdiez le contrôle de vous-même. 

En réalité, Dieu est tellement sage qu’il a pris le soin d’enfouir votre avenir à l’intérieur de vous. Votre potentiel (tout ce que vous avez la possibilité de devenir demain) ne se trouve ni dans le soleil, ni dans la terre, ni dans votre père ou votre mère, mais à l’intérieur de vous. En fait, votre avenir n’est pas devant vous, il est en vous. Vous devez simplement le manifester. Vous êtes l’architecte de votre destinée. Marcher sur une graine, ou la jeter par terre n’affecte pas ce qu’elle est. Il en va de même pour vous.

Continuer de blâmer autrui, c’est accepter d’être prisonnier de votre passé ; c’est prétendre que l’onction du Saint-Esprit n’est pas capable de briser les jougs qui pèsent sur votre vie. C’est sous-entendre que la puissance de résurrection de Christ, en vous, n’est pas capable de vous délivrer de la tombe qui avait enterré votre potentiel. C’est mépriser le sang de Jésus-Christ qui a été versé pour changer votre histoire. C’est une offense et une insulte envers la puissance de Dieu !

C’est la raison pour laquelle le maître de la maison, dans cette parabole, s’est mis en colère 
(Verset 21). Vous rappelez-vous que c’est parce qu’Israël a irrité Dieu après sa sortie d’Egypte, qu’il a erré pendant 40 ans, dans le désert ? 

Une attitude pour aujourd’hui

Ne laissez personne d’autre que le Saint-Esprit piloter (prendre le contrôle) vos sentiments et vos émotions. Renoncez à l’amertume, car celle-ci prouverait que Satan a accès à votre vie. Ne lui accordez pas ce privilège de vous retenir dans la tombe. Laissez la puissance de résurrection de Christ vous en sortir, et vous propulser vers votre destinée. Souvenez-vous : votre avenir n’est pas devant vous, il est en vous. Exprimez-le !

Auteur : Pasteur Yvan Castanou

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s