Témoignage

Souvent on pense qu’avant de partager un témoignage, il faut que celui-ci ait une « happy end » pour avoir un impact. Il est rare d’entendre un témoignage d’une personne alors qu’elle est encore dans une période d’épreuve. C’est effectivement beaucoup plus difficile car dans cette période c’est souvent le flou. Mais de partager ne serait-ce que les quelques pépites données par Dieu durant ces moments peut encourager et nous encourager nous-même. C’est pour cette raison que j’ai décidé de partager ce témoignage avec vous aujourd’hui.

Cela fait aujourd’hui presque 2 ans que je vis des temps difficiles dans ma vie, ma relation avec Dieu en prenant un coup.

Depuis ma rencontre avec Dieu, il a toujours régné dans mon cœur ce désir ardent et brûlant de Le servir et d’accomplir la destinée parfaite qu’Il a pour ma vie. Pour moi c’était une priorité et je m’en rendais malade. Il fallait qu’on voit Dieu à travers ma vie et quand avec mes efforts je n’y parvenais pas le découragement et la déprime me gagnaient. Mais à chaque fois, Dieu me parlait, m’enseignait, me corrigeait et me relevait. Je supportais donc les difficultés essayant de mettre en pratique ce qu’Il m’enseignait : ce n’est pas toi qui fait mais MOI en toi.

Puis de nombreux évènements douloureux se sont enchaînés dans ma vie entraînant tristesse, confusion, découragement : décès subit de proches dont je croyais en la guérison et au salut, des injustices et des fausses accusations, etc. Puis ce fut l’apogée de la douleur lorsque je suis passée par « la vallée de l’ombre de mort » où pendant plusieurs nuits j’étais attaquée dans mon âme par des pensées oppressantes. C’est inexplicable mais on se sent oppressé au plus profond de son être et c’est immaîtrisable. Parfois en priant les choses se calmaient, mais les nuits suivantes tout recommençait. Je criais alors à Dieu, confessais Sa parole mais rien, l’oppression continuait. C’était la confusion totale. Jusque là j’avais toujours eu le secours de Dieu quand je criais à lui. Là rien ne se passe. Sa parole est comme inefficace. Que se passe t-il ? Je manque de foi? Mais pourquoi Dieu ne m’aide t’il pas alors qu’il me voit me noyer ? Il m’a alors abandonné ? Quel père peut-il laisser son enfant à l’agonie sans même réagir ? La souffrance et la douleur étaient tellement grande que la seule solution qui se présentait à mon esprit était la mort. Mais Seigneur que se passe t-il ? Ces pensées ne sont pas les tiennes. Avant ma conversion j’avais les mêmes pensées de mort. Aujourd’hui je suis ton enfant pourquoi je vis encore ces choses ?

N’ayant pas de réponses je m’éloignais au fur et à mesure de Dieu au point de me dire que durant tout ce temps je m’étais trompée, qu’on m’avait dupé et qu’en fait Dieu n’existait pas. J’en suis arrivée à me dire que s’il existe il se manifestera, mais que moi je ne le chercherais plus. C’était la confusion totale.

Ma vie, ma relation avec Dieu, la vie de l’église tout me semblait si flou. Mon regard sur le monde qui m’entourait avait changé et c’est comme si je me retrouvais dans la peau d’une personne ne connaissant pas Dieu observant de loin ma vie chrétienne, celle des chrétiens de mon église et la réalité de ce monde. Il y avait un tel fossé avec la Parole de Dieu. Quelle différence entre un chrétien et un non chrétien ? Pourquoi cette différence n’est pas flagrante si il y en a une? Si Dieu vit en moi et me donne Sa capacité, Son autorité, pourquoi je vis sans cesse dans la défaite et pourquoi tant de chrétiens ont une vie si triste au point de vivre uniquement dans l’attente du retour de Christ pour en finir avec cette vie si décevante ? Ce n’est pourtant pas ce que Dieu semble vouloir pour ses enfants. Jésus-Christ ne nous a-t-Il pas dit que nous accomplirons les mêmes œuvres que Lui et même de plus grandes? Sa Parole serait-elle donc fausse ?

Dieu m’a donc mise à l’écart de tout pour me retrouver seule face à mes difficultés, à mes questions, seule face à Lui. Je ne le cherchais pas plus dans la prière ou le jeûne car j’étais révoltée et fatiguée. Mais durant toute cette période de désert Dieu m’a apporté des « cailles et de la manne » notamment à travers des sœurs en Christ qui m’ont soutenu par leurs témoignages et leurs encouragements.  Ainsi, malgré ma révolte, j’avais tout de même dans le cœur cette conviction que Dieu est vivant. Cet amour qu’Il avait cultivé dans mon cœur durant toute ces années n’était pas éteint pour autant. Mais les circonstances autour de moi ne changeaient pas, parfois empiraient même. Les combats s’intensifiaient et moi je restais là l’âme découragée tentant de survivre, de trouver des réponses mais le silence de Dieu sur cette situation et la direction à prendre persistait. Pourtant,  j’ai souvent des paroles de Dieu qui m’encouragent, des moments d’oasis, des petites lueurs d’espoir, des rappels de Ses promesses pour ma vie…mais ce n’est toujours pas ça…des questions demeurent : mais alors pourquoi je vis tout ça et pourquoi j’ai l’impression que rien n’avance dans ma vie ? Pourquoi ce vide dans mon cœur, ce sentiment d’insatisfaction permanente? Alors mon mal être persistait me rattrapant au moindre pas de foi…

Jusqu’au jour où la sainte colère de Dieu m’envahit et où ce cri s’éleva de mon cœur :  ça suffit il faut que ça change ! Je me suis donc remise à étudier Sa parole retrouvant peu à peu cette passion qui m’animait et que j’avais voulu étouffer. Je méditais et découvrais de nombreux trésors qui m’encourageaient, me fortifiaient. C’est alors que la lumière de Dieu se fit sur le sens de toutes ces épreuves : DIEU VEUT EXERCER MES MAINS AU COMBAT. Il veut m’apprendre à me battre pour saisir l’héritage qu’Il a pour moi. Il veut m’apprendre à ne pas tout le temps Lui demander de faire les choses à ma place et à attendre Sa délivrance. Il veut que je me saisisse des armes offensives et défensives de Sa parole et que je persévère. Ces armes, je dois apprendre à m’en servir pour lutter contre les dominations spirituelles dans les lieux célestes et qui s’élèvent contre la connaissance de Dieu et qui me maintiennent captive dans ma misère, moi et nombreux de mes frères et sœurs dans la foi.

Dieu m’enseigna alors la réalité du combat spirituel :

  • La vie chrétienne est une vie de grâces, de paix, de bénédictions, mais aussi de luttes et de combats qu’il NOUS faut mener PAR la foi en JÉSUS-CHRIST et par Sa puissance, pour parvenir à accomplir les plans de Dieu.
  • De combats contre la chair et ses désirs mais aussi contre cet ennemi, Satan (et ses démons), qui fait tout pour nous empêcher de saisir les promesses de Dieu et d’être des témoins efficaces sur cette terre. Il agit certes, mais il ne peut rien faire sans la permission de Dieu et de toute façon, il est déjà vaincu à la croix. Et ce, même si sa puissance, bien en dessous de celle de Dieu, est toujours à l’œuvre dans le monde aujourd’hui le temps autorisé par Dieu.
  • Jésus a tout accompli à la croix et en Lui je suis plus que vainqueur. Mais sans persévérance et résistance je ne remporterai pas les batailles (À celui qui vaincra… Apocalypse 3:21)
  • Sans demeurer dans Sa parole (vraie et libératrice), la prière et le jeûne, je ne peux pas être victorieuse à toute épreuve, c’est une loi et c’est ainsi, Dieu fait grâce mais j’ai aussi ma part à faire  (Matthieu 17:19-21)
  • Il y a certaines victoires qui demandent une lutte plus acharnée et il ne faut pas que je sois passive attendant que Dieu fasse à ma place. En m’impliquant AVEC Dieu, je me fortifie et prends de l’assurance pour affronter les batailles suivantes et les flèches enflammées de l’ennemi.
  • Christ est le chef de tout pouvoir et de toutes dominations spirituels (Colossiens 2: 10), Il est là pour m’aider, me soutenir, Il m’a déjà donné  la victoire même si cela n’exclu pas les coups, la souffrance, la douleur…(2 Corinthiens 6: 4-10)

Il me dit alors : fortifies-toi et prends courage (Josué 1: 9), ceins tes reins comme une vaillante guerrière (Job 38:2), soumets-toi à moi (1 Pierre 5-9), résistes au diable (Jacques 4:7) avec une foi ferme que je prends soin de mener à la perfection (Hébreux 12:2) et sers-toi de toutes les armes que j’ai mis à ta disposition (Éphésiens 6). C’est alors que tu réussiras et que tu prospéreras (Josué 1: 8).

Nous sommes des enfants de Dieu, héritiers et cohéritiers de Christ, des ambassadeurs de Christ, des ouvriers avec Dieu mais aussi des soldats de Christ qui devons combattre pour remporter les victoires acquises par christ à la croix (celles que nous n’obtenons pas automatiquement lors de notre conversion). De ce fait, ne restons pas oisifs, l’âme découragée, attendant la délivrance, ne laissons pas l’ennemi nous tromper et nous faire croire que la lutte consiste à survivre sur cette terre en essayant de garder le salut. Le but de Dieu est que nous croyions au Fils de Dieu et que nous saisissions par la foi en Lui notre position d’enfants de Dieu, de guerriers et guerrières de l’Armée du Dieu vivant dont le Chef est Jésus-Christ. Que nous combattions fermement les œuvres du diable qui veut nous rendre captifs en nous maintenant dans le découragement, la maladie, la défaite et ainsi nous faire douter de Dieu et de Sa puissance. Le peuple de Dieu ne doit pas rester dans l’ignorance, l’aveuglement et dans l’incapacité de répondre à la détresse de ce monde et de faire connaître Dieu. Car ainsi Satan et ses démons qui sont pourtant vaincus continuent d’être vainqueurs sur nos vies et celles des non croyants. Mais il ne faut pas qu’il en soit ainsi ! Ressaisissons-nous et allons au combat en laissant Dieu nous guider et nous fortifier à chaque pas.

Dieu vous bénisse,

MAG

Connaissez-vous Jésus, le Sauveur merveilleux des hommes? Cliquez sur ce lien pour découvrir ce qu’Il a fait pour vous et expérimenter une transformation radicale de votre vie!

7 réflexions sur “Témoignage

  1. Merci pour ce témoignage encourageante. Tout est dit. C’est dans la parole que nous pouvons nous armer pour remporter victoire à nos batailles. Et tu m’aide beaucoup à lire la parole avec ton blog. Reste bénie ma soeur.

    J'aime

  2. Merci pour ce témoignage MAG c’est touchant, moi même je suis dans une situation et je continue à croire en Dieu , parce que j’ai la foi. Il m’est arrivée aussi de tout lâcher , de baisser les bras d’être découragée et de dire où es-tu Mon Dieu ? Tu m’as abandonné ? Pourquoi ces épreuves ? L’homme que j’aime m’a quitté pour aller vivre avec sa maîtresse , je suis seule avec mes 2 enfants , j’ai des problèmes financiers , je ne montre pas à mes enfants , les nuits je pleure dans mon lit sans leur montrer ma tristesse . Je vis très mal ces 2 situations mais comme je vous l’ai dit je mets ma confiance en Dieu , il est mon sauveur il est le Dieu Tout Puissant et je sais que ma situation s’arrangera de par sa Grâce. Je l’Exalte, je le Glorifie , je le rends Grâce , je l’Adore, je Te Loue oh Mon Dieu Tout Puissant.

    Amen

    J'aime

    1. Dieu est fidèle. Il vous aime. Il connaît ton cœur. Tu n’as rien à craindre. Tes pleurs sont des prières qu’il entend. Prends courage ma soeur. Tu n’es pas seule.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s