Photo Credit : Sabreena.

12 Obstacles à la Prière

Photo Credit : Sabreena.
Photo Credit : Sabreena.

Tout le monde prie. D’une façon ou d’une autre. Mais la prière est une activité qui n’a pas beaucoup de succès dans la vie des chrétiens aujourd’hui. Les églises sont souvent pleines le dimanche mais vides pour les réunions de prière. Beaucoup de gens doutent de l’efficacité de la prière et sont souvent découragés parce qu’ils n’obtiennent pas de résultats. Beaucoup se demandent si la prière fonctionne, si Dieu entend vraiment et si prier fait vraiment la différence. Mais il y a une réalité spirituelle qui demeure : ce qui n’est pas fait dans la prière n’est pas fait du tout et pour remporter les batailles de la vie, il faut passer du temps dans la prière.

Veillez et priez, afin que vous ne tombiez pas en tentation; l’esprit est bien disposé, mais la chair est faible (Marc 14:38). Priez sans cesse (1 Thessaloniciens 5:17). 

En méditant sur ce sujet, j’ai identifié 12 obstacles à la prière ou encore 12 raisons pour lesquelles on ne prie pas :

  1. On ne prie pas parce qu’on n’a pas envie de prier.  Ce manque de désir pour la prière peut avoir pour origine le manque de soif de Dieu.
  1. On ne prie pas parce qu’on ne sait pas comment prier On ne sait pas comment s’approcher de Dieu, comment s’adresser à Lui. Cela peut aussi se référer au fait de ne pas savoir comment prier pour une situation donnée.
  1. On ne prie pas parce qu’on a des idées reçues sur la prière, sur la manière de prier ou encore sur l’endroit où la prière doit avoir lieu. On se dit que la prière doit se faire à un endroit précis, dans une position précise et que pour être efficace elle doit durer un certain nombre de temps.
  1. On ne prie pas parce qu’on fait passer nos intérêts avant ceux de Dieu. Dieu n’a pas la première place dans nos cœurs, dans nos vies. Il n’a pas la priorité dans mon quotidien.
  1. On ne prie pas parce qu’on manque de persévérance. Souvent, lorsque l’exaucement semble tarder, on se décourage et on finit par arrêter de prier. Ce manque de persévérance révèle en fait un manque de connaissance de la réalité du combat spirituel, de l’opposition spirituelle, bien réelle, auquel le chrétien fait face lorsqu’il prie.
  1. On ne prie pas parce qu’on manque de connaissance de Dieu et de sa Parole. On ne passe pas de temps à connaître Dieu à travers Sa parole et par conséquent la foi s’affaiblit. Romains 10:17 nous dit, en effet, que la foi vient de ce que l’on entend et ce que l’on entend vient de la Parole de Christ.
  1. On ne prie pas parce que le sentiment de culpabilité nous habite et nous inhibe à cause d’un péché qu’on n’arrive pas à se pardonner, ou simplement parce qu’on trouve qu’on ne prie pas assez ou qu’on ne respecte pas suffisamment les principes de Dieu.
  1. On ne prie pas parce qu’on manque de connaissance de la puissance et de l’efficacité de la prière. On doute que nos prières soient vraiment efficaces pour voir Dieu intervenir et nos situations changer.
  1. On ne prie pas parce qu’on manque de discernement de la présence de Dieu. Trop focalisé sur nos ressentis, nos sens physiques : « je ne ressens rien« , on n’a pas conscience que Dieu EST, qu’Il est Vivant, qu’il est  Présent et qu’Il nous écoute.
  2. On ne prie pas parce qu’on a peur de la réponse de Dieu. On a peur qu’Il nous reprenne, qu’Il nous dise non, qu’Il nous donne une direction qui ne nous plait pas ou encore qu’Il nous demande de faire quelque chose qui nous parait difficile, comme pardonner à quelqu’un ou encore changer de vie, aller dans un endroit dans lequel on n’a pas envie d’aller, abandonner quelque chose qu’on n’a pas envie d’abandonner…
  1. On ne prie pas parce qu’on a peur d’expérimenter un échec c’est-à-dire de ne pas recevoir de réponse à notre prière et on se dit : je préfère ne pas prier plutôt que d’essuyer à nouveau un échec…
  2. On ne prie pas parce qu’on finit par s’accommoder à une situation qui nous paraît normale. C’est-à-dire que l’idée de prier pour cette situation ne nous vient même pas à l’idée car on s’y est adapté, c’est notre quotidien et les solutions humaines pour y remédier nous suffisent. Ce peut-être une maladie chronique, un handicap, une relation difficile, une coutume ou une habitude.

On peut remarquer que la plupart de ces obstacles prennent racine dans le manque de connaissance de DIEU, de qui Il EST véritablement. D’où l’importance d’essayer au maximum de cultiver cette relation de communion avec Lui en laissant le Saint-Esprit nous conduire et ce par la foi en Jésus qui nous a ouvert l’accès et en qui nous avons TOUT pleinement.

Bénédictions en Christ,

MAG


Si vous n’avez pas encore reçu Jésus-Christ dans votre vie, sachez qu’Il vous connait par votre nom et désire vous envelopper de Son amour. Cliquez ici pour découvrir ce qu’Il a fait pour vous.

Vous aimez nos méditations? Abonnez-vous dès aujourd’hui sur notre page Facebook, sur Twitter ou sur Youtube ou cliquez sur suivre, puis saisissez votre adresse e-mail pour être informé(e) des nouvelles publications!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s